Atelier social - The Toy Factory / Expérience new-yorkaise

11 septembre 2014

Image Atelier social - The Toy Factory / Expérience new-yorkaise

Présentation par le lauréat 2013 du Projet « Atelier social - The Toy Factory » de son Expérience new-yorkaise par Christophe Koersgen, travailleur social hors mur et assistant social pour la commune de Villars-sur-Glâne

Programme :

  • Accueil et présentation du Projet « Atelier social – The Toy Factory » à New York par François Mollard, chef du Service de l’Action sociale et membre du jury d’attribution de l’Atelier social
  • Présentation par Christophe Koersgen, travailleur social hors mur et assistant social pour la commune de Villars-sur-Glâne, Lauréat 2013 du Projet « Atelier social – The Toy Factory », de son expérience New-Yorkaise
  • Questions et échanges sur l’expérience et le projet
  • Apéritif offert

Bilan :

Lors de l’AG 2014, les membres de Trait d’union se sont montrés curieux de connaître l’expérience vécue par le lauréat fribourgeois du projet « Atelier social – The Toy Factory » à New York, mené par la Direction de la santé et des affaires sociales (DSAS) du canton de Fribourg. Afin de mieux comprendre les origines, le déroulement et les retombées d’un tel projet, ils ont émis le souhait de rencontrer Christophe Koersgen, lauréat 2013 afin qu’il raconte son expérience. Le comité de Trait d’union a organisé une action de présentation de ce projet, le 11 septembre 2014. Sur la chaleureuse invitation de Christophe Koersgen, les membres ont été accueillis au centre d’animation « Espace Jeune » au Platy, à Villars-sur-Glâne.

En préambule, M. François Mollard, chef du Service de l’Action sociale et membre du jury d’attribution de l’Atelier social a présenté les origines de ce projet. Inspiré des projets menés par la DSAS avec des artistes fribourgeois, le projet d’atelier social a été mis sur pied pour la première fois en 2013. Il s’agit de la mise à disposition pendant 6 mois d’un appartement à New York ainsi que d’une bourse mensuelle visant à couvrir les frais courants, dans le but de permettre à une personne de réaliser un projet en lien avec l’action sociale. Pour que le projet puisse être mis en place, il a été nécessaire de convaincre les différentes instances politiques concernées de la légitimité d’un tel projet dans le domaine social. Pensé comme un temps d’arrêt dans la carrière d’un travailleur social, le but de ce projet était de permettre des réflexions et des expériences qui sortent du cadre de l’action sociale conventionnelle. Sur 20 dossiers déposés, c’est celui de M. Christophe Koersgen qui a été choisi, parce qu’il se proposait d’explorer d’une façon originale le paysage newyorkais de l’intervention sociale. Malgré des résultats à la hauteur des attentes de la DSAS, le projet d’atelier social est pour l’instant mis en suspens car la location de l’appartement newyorkais n’est plus possible. D’autres variantes du projet sont dès lors en train d’être envisagées par les initiateurs.

M. Christophe Koersgen a ensuite proposé aux membres de Trait d’union un enthousiasmant voyage visuel retraçant les mois qu’il a passé à New York en 2013. À partir de photos prises sur place il a expliqué son projet, sa mise en œuvre concrète sur place, ainsi que les retombées de cette expérience dans son emploi actuel de travailleur social hors mur et assistant social pour la commune de Villars-sur-Glâne. Le projet initial avait pour objectif d’explorer différents projets sociaux menés à New York à partir de deux perspectives. Une première approche s’intéressait à des projets « Top-Down », établis et étatisés. La seconde approche visait quant à elle des projets « Bottom-Up », émanant des citoyens dans le but de proposer des alternatives novatrices dans l’aide aux plus démunis. Malgré quelques difficultés à intégrer les projets sélectionnés, Christophe Koersgen est parvenu à effectuer différents stages auprès de 4 projets distincts durant les 6 mois qu’il a passé à New York. À partir du récit des différentes expériences vécues au sein de ces projets, Christophe Koersgen a mis en avant les points forts et les points faibles qu’il a pu identifier dans chaque projets. Il a notamment extraie quatre éléments clés pouvant servir d’inspiration pour l’action sociale : le fonctionnement organique et collaboratif des différents acteurs de l’intervention sociale, la possibilité d’un engagement « post-it » de bénévoles facilités par des inscriptions internet immédiates pour des actions de type distribution de nourriture, l’existence de structures visant spécifiquement l’aide au logement et finalement, contrairement à ce qu’il a pu observer dans certains projets newyorkais surbureaucratisés, la nécessité de conserver la relation client-professionnel au cœur de l’intervention. Depuis son retour, Christophe Koersgen essaie de poursuivre son projet en transposant certaines idées au contexte fribourgeois. Il a ainsi réalisé au cours de l’été 2014 un projet mural, inspiré d’expériences auxquelles il a participé à New York, dans le cadre de son emploi de travailleur social hors mur d. Après une phase de conception avec les enfants et les jeunes du centre d’animation de Villars Vert, il a, avec l’aide d’un de ses collègues, entrepris une peinture murale de plusieurs mètres sur le mur du centre d’animation du quartier. Cette peinture murale devrait être inaugurée prochainement.

Les échanges qui ont suivi la présentation ont permis de discuter de la richesse de cette expérience et des possibilités de transposer certaines idées dans le contexte fribourgeois. Les discussions ont également permis de mettre en avant les différences de contexte liées non seulement au bassin de population pris en charge mais aussi à la nature des problématiques sociales auxquels sont confrontés les travailleurs sociaux newyorkais.

Le temps de l’apéritif a été comme d’habitude l’occasion de prolonger la discussion et d’échanger quelques cartes de visite. Nous remercions vivement M. Koersgen pour sa présentation stimulante et enthousiasmante, M. Mollard pour sa disponibilité et ses explications ainsi que Mme Erika Schnyder, syndique de Villars-sur-Glâne, qui nous a fait le plaisir de se joindre à nous pour la présentation.

  • img_0337

  • img_0342

  • img_0344

  • img_0346

 


trait-dunion.ch

TRAIT D'UNION

Trait d'union C/O Carine
Vuitel Rue Pierre-Aeby 19
1700 Fribourg

079/669 70 87
info@trait-dunion.ch